Scénarisé par Jéjé

Après une journée de transport sans encombres, me voici arrivé en gare de St Raphael où le soleil et la chaleur m’accueillent pour mon 4ème Roc . Un petit tour d’auto-stop et hop arrivée au camping de la plage en moins de 30 min afin de rejoindre nom compagnon de route Dominique (le prez du VSC) pour cette nouvelle édition. Et oui, cette fois-ci je serais le seul bleu à faire le déplacement. Je m’installe rapidos, et enfourne le Spark (merci Domi pour le transport du vélo) afin d’aller récupérer les plaques car le départ est de bonne heure demain matin.
Après une nuit calme et reposante en toile de tente, nous nous élançons Domi et moi pour le Roc Marathon et ces 83 km et 2400 m de D+. Départ tranquille en vague 3 car il s’agit d’une première pour lui dans le massif des Maures. Nous bouclerons ce Roc Marathon à son rythme et sans trop de bouchon en 7h14 min. Ceci me permettant de prendre un vrai plaisir tout en profitant de superbes paysages Méditerranéens.
Petit décrassage samedi matin dans le Fournel tout en profitant du spectacle offert par les tandems. Ça va, il reste du jus pour lâcher la bête (le Spark bien sûr) demain lors du Roc d’Azur. Après-midi, visite du salon où l’on a trouvé qu’il n’y avait pas grand monde.
Dimanche matin, place à la course reine de ce weekend, le Roc d’Azur. J’arrive sur le site de bonne heure afin de ne pas être en fond de grille. Pour moi, c’est un départ à 10h15 en vague 4 et Domi en vague 8 avec un départ 1 heure après moi. La corne sonne le départ, et me voilà parti sur un gros rythme. J’accroche dès le départ le groupe de tête et j’attaque la première bosse dans le camping dans les premières positions. Les bosses et les descentes s’enchainent très rapidement (le Fournel, la Flute, Les Clapiers) par notre groupe de 4 personnes que nous avons formé dans la montée de la Flute. On double un nombre considérable de participants et je m’étonne encore de la mise en place des dossards dans les vagues précédentes.
Dès le début de la descente des Clapiers, gros blocage sur une marche un peu plus grosse que d’habitude. Notre petit groupe se disloque dans l’attente et au final 7 minutes de blocage. Vraiment dommage surtout au moment de passer la ligne d’arrivée. Petit arrêt au ravito de Car Brulé afin de refaire le plein d’eau et j’arrive en haut du Bougnon en 1h56. Dernier effort dans la Dalle en béton (700m à 9.5%), le reste du parcours passe très bien malgré le monde. Dernière descente et on ré accélère avant la plage. Les crampes commencent à apparaitre lorsque l’on dépasse le 35 km/h. Piste cyclable avec vent de face et entrée dans la zone d’arrivée. Il y a du monde qui revient derrière alors j’accélère pour couper la ligne en seulement 3h03m51s très content de mon chrono et une 502ème place au scratch sur les 4 500 participants (dommage pour les 7 min de perdu). LA gagne se joue au sprint en seulement 2h07 et notre jeune français Jordan SARROU
Maintenant, une bonne bière pour récupérer et un petit tour à la piscine en attendant mon compère qui finira son premier Roc en 4h07 avec 40 min de bouchons cumulés. Bravo Domi

Resized DSC 43261 Resized DSC 43191 1 

Pied page site Logos Sponsors