Championnat départemental à Fondettes (37) 19/03/2017

Festival de bleus ACV pour le traditionnel championnat départemental VTT organisé par le très sérieux club de l'Asvtt Fondettes. Comme toujours inspiré sur le dessin du circuit, d'aucuns l'ont trouvé physique, ludique, difficile et suffisamment plaisant pour laisser de superbes images et souvenirs aux protagonistes.

Commencons par le commencement: Place aux jeunes le matin avec le TRJV soit une épreuve trialisante addossée à un XC plein d'aventures. En poussins, le jeune Enzo parachève son oeuvre en montant sur la plus haute marche du podium départemental tout comme Léonor en pupilles catégorie "dame". Eloane, brillante comme son père réalise également une très belle course.C'est Adrien qui porte nos couleurs chez les pupilles "hommes" et signe une belle performance en coupant la ligne en 19° position.

Déjà plus matures, nos benjamins Julian et Idris carburent et franchissent la ligne respectivement 20 et 24° au milieu d'un plateau très relevé.

En minimes, les moteurs vrombissent et les duels annoncés n'auront malheureusement pas lieu. En effet, notre champion Loïc devra abandonner sur chute le XC se contentant d'une magnifique 3° place en trial. Son éternel rival, Hugo, le fils de, écrase la concurrence et termine vainqueur d'une belle course. Toutefois, l'ACV reste riche d'atout. Loïc jetant l'éponge, c'est Romuald qui prend le relais et qui grimpe sur le podium. Bravo. 

A noter la 3° place de Sophie chez les dames, elle qui faisait face à Johanna du team Vendée et Stéphanie Alphonse rompue aux joutes de la compétition.

Si nous étions richement réprésentés dans les catégories de jeunes, ce fut encore le cas l'après midi avec les moins de 40 ans et les semis-vieux comme dirait Willy. L'Orléanais Massas viendra fièrement remporter l'épreuve en moins de 40 ans (Ah s'il y avait eu le Pelé Bleu ?!?!?) devant Demoris de Descartes et Brière de St Pierre. Nous ne sommes pas en reste. De retour parmi les siens, notre Tom Tom soigne son classement au scratch et monte sur la plus haute marche en M1. Gilles, toujours très chaud et vierge de toute  confrontation virile à VTT montre le maillot bleu sur le podium en M2. Et quel look ZZTopien sur les photos !!! (C'est mieux que Soprano !!)

Le mercato d'hiver donne plus de tons au bleu de notre maillot. Sébastien prend la 3° place en M3 et termine juste devant Ricco au scratch, en grande forme il me semble. Richard termine 26° d'une course très, très relevée. Et que dire de Mister Président, encore et toujours sur le podium. Comme une seconde maison, il ramène la breloque dorée en M7.

Que la journée fut belle en fond bleu. Bravo à toute l'équipe qui a su transpirer nos valeurs et ce dans toutes les catégories. Le club fut dignement représenté. Cette dynamique permet de nourrir légitimement de grandes ambitions.

 

Rando St Avertin par le SAS 19/03/2017

Nous étions 4 bleus à randonner sur les circuits concoctés par nos amis du SAS dans les sous bois humides mais pas trop en passant par Esvres et Cormery. Nous avions décidé de prendre le train ou plutôt la locomotive de TGV avec le non moins connu Fred Tremeau. Martyrisant son Scott vintage, il nous a fait mal aux pattes dans les bosses, sur le plat, dans les relances. Bref, il ne nous a pas épargné. Même pas éssouflé le bougre !!

De retour sur son spad et malgré une cheville vrillée et une côte cassée, Lolo La Plombe nous a tenu les roues durant 3h20. Quel artiste de la pédale...

Sur un parcours roulant, nous avons su montrer le bleu de nos maillots. Nous, je parle de Willy, Jérôme, Laurent et moi. Une bien belle matinée.

Rando La Gynépolitaine à La Ville aux Dames (12/03/2017) par jéjé

C'est de bonne heure et sous le soleil que nous nous retrouvions pour la rando de la Villle aux Dames. 9 bleues et bleus étaient présent pour cette belle rando : Sophie et José sur le 32 km, Eloise-Gilles-Phiphi-Seb B.-Vincent-Francky et moi même sur le 53 km. Parcours bien connus mais sympa à faire entre Montlouis et St Martin le Beau (avec 2 beaux passages dans les singles de l'île de la Métairie). L'allure était assez soutenue (un peu trop pour Gilles mais cela va venir, alors courage à lui) et les ravitos bien garnis (n'est-ce pas Sophie!). Une première pour moi, le passage dans le parc du chateau de la Bourdaisière.

Prix FFC Trophée de Joué les Tours 12 mars 2017

 

DSC 0145

 

Le trophée de Joué les Tours était le théâtre ce dimanche de ma reprise. C'est toujours grisant de reprendre, peu importe sa préparation hivernale baclée, car on y retrouve avec beaucoup de plaisir ses "adversaires" et néamoins collègues.

C'est beau comme le printemps. Le soleil, la clémence des températures, les couleurs arborées par les nouveaux maillots (Joué, Descartes...) ainsi que les nouvelles têtes dans ce monde buriné des quadras, quinquas et autres afficionados de la petite reine.

C'est un circuit que je connais pour m'y être exercé déjà l'an dernier. Seule la ligne de départ et forcément d'arrivée a été déplacée rue des Varennes sur une portion moins large tendant le sprint. Sprint obligatoire sur ce circuit extrêmement plat et roulant. 

Les pelotons sont fournis et procurent à l'UCJT une véritable réussite organisationnelle. En effet, nous dénombrons plus de 100 coureurs en Pass et pas moins de 130 unités en cadets et minimes.

Sans surprise, le peloton dans lequel je figure va rouler vite, parfois de manière débridée. Quelques coureurs auront un bon de sortie mais seulement des coureurs en provenance d'horizons plus lointains que l'Indre & Loire. Peu confiant dans ma forme, je vais inscrire ma course tel un escroc dans les pas, que dis je, dans les roues de certains; Péan, Vaucelles ou autres Michenet.

Environ à mi course, un saumurois va prendre la poudre d'escampette quasiment en facteur. Il sera presque rejoint à quelque encâblures de la fin par Gaborit le coureur licencié au VC Chatillon.

Bref, 2 bons coureurs qui vont se partager les satisfecits. Le sprint du peloton sera long, très long. Je continue mon périple dans la roue de Tony Péan du VC Thouars que je sais très véloce au sprint. Or, derrière l'impulsion d'un autre saumurois nous allons prendre quelques hectomètres sur le peloton à 1,5 km de la ligne et ne plus jamais les perdre. Sans me lever de la selle, je vais régler ce petit monde pour prendre la 3°ème place. Bien qu'inférieur d'un cran à certains, je me plais à finir sur le podium.

A noter une salle chute nécessitant l'intervention du médecin et des pompiers notamment pour la vaillant Eric Grandais du PL Bert à qui je souhaite un prompt rétablissement.

En D1 et D2, c'est l'excellent Julien Déquippe qui rafle la mise. Les coureurs de Joué ne seront pas en reste avec la victoire de l'impressionnant Hugo fils de qui vou savez qui au prix d'un sprint très engagé vient glaner sa 1°ère  victoire sur route.

Rando La Rongycienne (Bel) 05/03/2017

La rongycienne au bords du printemps (Rongy Belgique) le 5 mars 2017 par Gilles
De retour dans ma région natale, j en ai profité pour trouver une petite rando du dimanche matin. La météo ne s annonçait pas top (enfin du côté français car côté belges ils annonçaient du soleil) mais c est pas grave on est motivé où on ne l est pas, et en ce moment j ai assez de motivation pour 2. D'ailleurs j ai réussi à embarquer mon grand frère dans l'aventure. Pour lui c était une reprise après une trop longue trêve hivernale.
Nous sommes partis vers 8h40 avec 2 autres amis (eux aussi en reprises) sur le 42km sous le soleil! Et oui il faisait beau les belges avaient raison. Le terrain lui nous rappelait que l hiver dans le nord a été tres pluvieux. Je n'ai peut être pas fait la rando gadoue langeaisienne mais la gadoue belge n avait rien à lui envier. Ça faisait très longtemps que je n avais pas roulé dans autant de boue heureusement qu on était dans le plat pays, du coup nous n avons pas dépassé les 240m de dénivelé. C était une super rando, je l'ai faite à la cool (fallait pas trop mettre dans le rouge mes compères). Au bout de 20 km nous nous sommes scindés en 2 groupes, mon frère avaient à cœur de terminer le 42 avec moi et il l'a fait. Bon les 10 derniers km il les a fait au mental, il n en pouvait plus. La pluie et le vent se sont d ailleurs invités au moment où son énergie disparaissait donc félicitation à lui pour son courage. Nous avons fini trempé avec une moyenne de 15,5 km/h ce qui est pas mal pour une reprise.
Après avoir nettoyer la tonne de boue sur nous et les vélos, la soupe à l oignon a l arrivée nous a permis de nous réchauffer. Pas le temps de boire une bière une belge on était en retard pour un repas de famille. On est reparti avec la banane et l envie pour mon frère de reprendre l entraînement pour que la prochaine fois ce soit lui qui me mette une carotte. Bonne chance;-)
Un grand merci à ma petite femme qui s est levé tôt pour m emmener sur la rando.

banniere100